Cette pauvre vieille

Sharing is caring!

Mon premier poème sur mondoblog est un appel  que je lance à tous les jeunes qui me liront à offrir leur écoute et leur attention à nos vieux parents. Jeprofite donc de la journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées, célébrée chaque 15 Juin,  pour rappeler que le plus beau cadeau que nous pouvons leur offrir c’est un peu de notre temps; après tous les efforts qu’ils ont consentis pour faire de nous ces hommes et ces femmes que nous sommes devenus.

vielle-femme-africaine

Une vielle femme devant sa case

Par Jean-Fraterne Ruyange

Cette pauvre vieille, cette exploitée

Mettait en toi son espérance

Tu n’eus pour lui qu’indifférence

À peine était-elle écoutée

Cette pauvre vieille spoliée !

Elle te racontait sa souffrance

Ses ennuis, sesdifficultés

Attendant aide et délivrance

Pourquoi l’as-tu tant rejetée

Cette pauvre femme embarrassée ?

Elle cherchait dans son ignorance

Auprès de toi la vérité

Tu trouvas longue sa séquence

Et son refrain trop répété

Tu fus bien dur en réalité !

Au plus fort de son indigence

Tu l’as un peu, sans doute, aidé

Elle était toute reconnaissante

Sans que tu l’eusses mérité

Tu fus bien dur en vérité !

Son vieux mari, infirme et sourd

Et son frère, ivrogne buté

Lui rendaient le quotidien assez lourd

Le vin n’était jamais cuvé

De ce fils, ivrogne obstiné.

Elle-même, il faut le reconnaitre

Etait bien pénible parfois

Elle n’en faisait de vous mettre

Le même disque chaque fois

Qu’elle était pénible quelque fois !

Ses visites devinrent rares

L’âge et la maladie aidant

Son mari eut un violent cancer

Et s’en alla subitement

Solitude et misère aidant.

 Un jour on t’apprit qu’elle-même

Ne viendrait plus te déranger

Le Seigneur, pour sa paix suprême

Etait descendu la chercher

Plus elle ne viendrait te déranger.

Son pauvre souvenir te hante

Et vient souvent te visiter

Son âme désormais contente

N’a plus rien à te demander

Lorsqu’elle vient te visiter.

Implore toi-même indulgence

Que le Seigneur te prenne en pitié

Pour l’avoir, dans son indulgence

Aidée seulement à moitié

Que le Seigneur te prenne en pitié !

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*