La Campagne « Speak » à Goma : enfin ils vont parler!

Du 21 au 23 Septembre 2017, la campagne « Speak » va donner la parole à plusieurs centaines des personnes à travers le monde qui n’ont pas l’occasion de se faire entendre. A Goma, elle sera aussi au rendez-vous.

Par Jean-Fraterne Ruyange

together-we-speak

#TogetherWeSpeak

La Campagne « Speak » à Goma

A Goma, une volcanique à l’Est de la république Démocratique du Congo, cette campagne sera au rendez-vous grâce à la Blogosphère Gomatracienne, #BloGoma, un groupe informel des blogueurs de cette ville, en partenariat avec le réseau des radios communautaires du Congo, CORACON en sigle, et le centre de formation en Anglais TOEFL Learning Center, dans son programme Brigde4Future2DRC.

Cette activité se tiendra le 23 septembre 2017 au Centre TOEFL, situé au sein du collège Professeur Midagu, non loin du campus Moïse de l’Université Libre des Pays des Grands Lacs. Les participants viendront des couches sociales variées: des femmes politiques aux enfants de la rue, en passant par les femmes vendeuses et les réfugiés en vue de débattre sur la meilleure façon de les aider à user de leur liberté d’expression efficacement.

Autour du thème « la majorité oubliée : Aider la masse à occuper l’espace civique », la campagne « Speak » à Goma vise à accorder un espace d’expression aux personnes et couches sociales qui n’ont pas la chance ou la possibilité de parler dans les médias traditionnels ou sur les réseaux sociaux.

La voix des sans voix : oui, mais sous quel mandat ?

Pour la Blogosphère Gomatracienne, il n’est pas question de profiter de cette campagne pour parler au nom des gens, comme le prétendent souvent ceux qui s’appellent « voix des sans voix ». Il sera plutôt, pour la #BloGoma, une occasion d’offrir un espace d’échange et de réflexion ou ces membres de la communauté locale parleront pour eux même, se faire entendre sans intermédiaire auto-proclamé.

Pour atteindre son objectif, la #BloGoma, avec le concours de ses partenaires va, à partir de ce 13 Septembre publier une série de 10 articles, en raison d’un article par jour, qui pourront être des portraits, des interviews, des petites vidéos prise à l’aide des téléphones mobiles, des expériences et/ou témoignages personnels et réflexions relatifs aux personnes qui n’ont accès ni aux médias traditionnels ni à internet. A cela s’ajoute des émissions qui seront diffusé par des radios membres de la CORACON.

Vous pouvez suivre la discussion en ligne grâce au Hahstag international #TogetherWeSpeak et le hashtag local #BloGoma

Festival du Cinéma à Goma : L’éveil de la conscience par l’art

Le Congo International Film Festival, CIFF en abrégé, s’est tenu à Goma, en République Démocratique du Congo du 08 au 16 Juillet 2017. Il a alterné chaque jour des projections des films vecteurs de valeurs congolaises et africaines en vue de conscientiser la population locale sur les potentialités qu’elle regorge.

debat-ciff-festival-cinema

Un débat autour du feu lors du CIFF

Par Jean-Fraterne Ruyange

C’est possible

Déjà à sa douzième édition, le CIFF qui est le plus grand festival de film en RDC a accueillit, pendant 09 jours plus de 14 000 personnes à Goma. Avec plus d’enthousiasme et d’engagement, cinéastes et cinéphiles ont vibré au rythme du meilleur de l’art.

« C’est possible, non parce que nous chantons ce slogan, mais parce qu’il y a des Congolais conscients travaillant jour et nuit dans tous les domaines de la vie pour que ce rêve devienne réalité. » A déclaré Petna Ndaliko Katondolo, directeur artistique du CIFF.

Un thème engagé, « C’est possible », visant à assurer tout un chacun des citoyens congolais sur l’espoir de reconstruire et revivre la paix après la kyrielle des guerres qui déchire le pays depuis plusieurs décennies.

A l’école du positivisme

ciff-festival-cinema

Un peu de la musique pour relaxer le festival

En plus de son coté formateur qui met à la disposition des artistes locaux des panels d’apprentissage et de renforcement des capacités animés par des professionnels aguerris(Quentin Noirfalisse, Carlo Ontai, Amelia Umuhire), le CIFF propulse aussi une industrie de cinéma dont l’objectif est de rentabiliser les métiers cinématographiques et contribuer de ce fait au PIB du pays.

Conçu conformément aux idéaux de Yolé!Africa, une école d’art prônant l’image positive de la RDC et de l’Afrique, au #CIFF2017 ont défilé des films montrant l’image d’un Congo positif, un Congo fort, un Congo qui réussit.

projection-ciff-yoleafrica

Projection au Congo International Film Festival

C’est autours des ateliers de formations, débats et spectacles que les jeunes ont appris à developper une pensée critique qui incite à mettre en avant les intérêts de la communauté. Ainsi, le CIFF se fixe pour objectif « Éveiller la conscience à travers le cinéma ».