RDC : L’indépendance agonise, les internautes humorisent !

Sharing is caring!

Le 57ème anniversaire de l’indépendance de la RDC a été un peu particulier. C’est sur la toile qu’elle a élu domicile depuis que le président de la République a annoncé son annulation dans un communiqué qui continue à faire vibrer la toile sous un ton humoristique.

J’ai voulu écrire quelque chose au lendemain du 30 Juin, date à laquelle nous commémorons l’anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance mais la mauvaise qualité de ma connexion ne m’a pas permis d’intégrer des publications Facebook et tweets dont j’avais besoin. Du coup, j’ai laissé tombé. Cependant, vu l’ampleur que continue à prendre l’humour lié à cet incident, je reviens sur mon article.

Comment est né ce drâme ?

Depuis notre accession à l’indépendance le 30 Juin 1960, nous  commémorons en République Démocratique du Congo, chaque année, ce « Jour sacré », à en croire notre hymne nationale. Son ambiance est devenu quasi traditionnelle : La fanfare, le défilé de l’armée et la police, le message du président de la République,…

Cette année, l’ambiance de cette journée mémorable s’est retrouvée obsolète suite à un message dans laquelle le président Joseph Kabila a fait savoir qu’il ne pourra pas tenir son discours pour des raisons de santé.

L’opposition congolaise n’a pas digéré cette attitude et l’a interprété sous diverses angles de vue.

Molière impliqué dans la maladie de Kabila ?

Mis à part ces déclarations des politiciens congolais, la couverture du « Malade imaginaire » a été repris par plusieurs internautes accusant le président Kabila de s’être inspiré de la célèbre scène de Molière. L’inspiration des internautes est allée plus loin et je me demandes si c’est en vue de chercher de précision sur la maladie dont il est question qu’ils ont détourner le sens du message du président, s’ils voulaient en venir à autre chose ou si c’est pour jeter de l’huile au feu.

L’humour au rendez-vous

L’ambiance traditionnel de la journée de l’indépendance ayant avorté, les internautes se sont tournés vers l’humour pour interpréter ce geste inédit du chef de l’Etat.

Par Jean-Fraterne Ruyange

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*